Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

À quoi votre douleur ressemble-t-elle?

Vous savez ce qu’est la douleur « ordinaire », par exemple la douleur vive d’une coupure, la douleur pulsatile d’un mal de tête ou encore la douleur diffuse d’une ecchymose.

Or, la douleur que vous ressentez depuis un certain temps est différente de la douleur ordinaire. Vous éprouvez peut-être une sensation de brûlure, une sensation de froid douloureux, des picotements – comme des décharges électriques ou des fourmillements – ou encore un engourdissement inconfortable. Même un toucher léger ou une légère pression sont pour vous anormalement douloureux : il est donc naturel que vous trouviez pénible de vous habiller, de marcher ou même de rester allongé1,2.

Vous seul savez ce que votre douleur vous fait ressentir. Il est donc important que vous portiez attention aux manifestations de votre douleur et que vous en notiez la description sur papier. Bien qu’il vous soit sans doute difficile d’expliquer votre douleur, efforcez-vous de la décrire le plus précisément possible. Employez des termes comme sensation de brûlure, sensation fulgurante (comme un éclair), sensation de coup de poignard, picotements ou engourdissement – ou tout autre adjectif qui donnera à votre médecin une bonne idée de ce que vous ressentez3,4.

En décrivant clairement votre douleur à votre médecin, vous l’aiderez à poser le bon diagnostic et à vous prescrire le traitement qui vous convient le mieux. 

Apprenez à connaître votre douleur : tenez un journal de la douleur5

Un journal de la douleur est la consignation quotidienne de vos épisodes de douleur. Faites lire votre journal de la douleur à votre médecin. Ce journal l’aidera à déterminer le type de douleur dont vous souffrez. Il vous aidera également, votre médecin et vous, à trouver ce qui aggrave et ce qui atténue votre douleur. Lorsque vous consignez vos épisodes de douleur dans votre journal, notez :

  • les moments où vous ressentez de la douleur (soyez précis)
  • les sensations que vous ressentez (votre douleur ressemble-t-elle à l’un ou à plusieurs des descripteurs de la douleur névralgique?)
  • la gravité de votre douleur (à l’aide de l’échelle de la douleur ci-après)
  • la durée de vos épisodes de douleur
  • ce qui atténue votre douleur
  • ce qui l’aggrave

Mesurez votre douleur : l’échelle de la douleur6

Quelle est l’intensité de votre douleur en ce moment même? Sur l’échelle ci-après – où 0 correspond à l’absence de douleur et 10, à la pire douleur imaginable –, évaluez la gravité de votre douleur en faisant glisser la barre coulissante sur le chiffre approprié. Notez votre score dans votre journal de la douleur.

Consignez la gravité de vos épisodes de douleur pendant un certain temps avant votre visite chez le médecin. En faisant lire votre journal à votre médecin, vous l’aiderez à déterminer le type de douleur dont vous souffrez et le moyen de la soulager.

 

Références :

  1. Cruccu G, Truini A. Tools for assessing neuropathic pain. PLoS Medicine. 2009;6(4):e1000045.
  2. Painful diabetic neuropathy. En ligne à l’adresse : http://sydney.edu.au/medicine/diabetes/foot/Pain1.html. Consulté le 25 janvier 2016.
  3. Mayo Clinic. Diabetic neuropathy. En ligne à l’adresse : http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/diabetic-neuropathy/basics/symptoms/con-20033336. Consulté le 25 janvier 2016.
  4. Marchettini P et al. Painful peripheral neuropathies. Curr Neuropharmacol. 2006; 4(3):175-81.
  5. American Cancer Society. Daily pain diary. En ligne à l’adresse : http://www.cancer.org/acs/groups/content/@editorial/documents/document/acspc-033203.pdf. Consulté le 25 janvier 2016.
  6. National Initiative of Pain Control. Pain assessment scales. En ligne à l’adresse : https://www.painedu.org/Downloads/NIPC/Pain_Assessment_Scales.pdf. Consulté le 25 janvier 2016. 
Lire La Suite
e-mail